Stop Making Sense : la grande messe humaniste de Talking Heads

Ça va faire un certain temps que je connais et apprécie Talking Heads, groupe fétiche des jeunes années new wave de mon papa. Pourtant, je dois l’avouer, je n’avais jusque là rien compris à ce melting-pot anarchique de funk, de rock et de ce qu’on appellera plus tard la world music, le Remain in Light qui trônait dans ma discothèque relevant plus du classique à avoir que de l’objet idolâtré. Mais tout ça, c’est du passé. Depuis, mon papa m’a montré Stop Making Sense, considéré par beaucoup comme le plus grand film-concert de tous les temps. C’était en l’an de grâce 1984, au Pantages Theatre d’Hollywood. Lire la suite

Publicités