Le choix de Sophie #2 : Thor et X-Men : le commencement

Une semaine. Un choix. Aujourd’hui, place aux super-héros avec Thor et X-Men, le commencement. (Techniquement, ça fait deux choix, mais peu importe !).

Les films de super-héros sont partout. Rien qu’en 2011, on a le droit à Thor, X-Men, Captain America et Green Lantern. Le problème avec les films de super-héros, c’est que souvent, c’est mauvais. Rappelez-vous : Dardevil, Les Quatre fantastiques, Spiderman 3, Iron man 2… Pas terrible tout ça!  Heureusement, ces dernières années, il y aussi eu Spiderman 2, The Dark Knight et X2, alors en tant qu’amatrice du genre, je suis restée optimiste et je suis ravie de pouvoir dire que le cru 2011 est plutôt bon… Pour l’instant.

. . .

Autant le dire toute suite, je suis allée voir Thor à reculons. Un dieu viking armé d’un marteau magique? Ridicule. En plus, les muscles saillants, ce n’est pas mon genre. Rien que regarder les biceps de Chris Hemsworth (Thor) me donne la nausée. Et puis finalement, en bon public que je suis, j’y suis allée. Résultat ? Pas mal. Alors évidemment, c’est kitsch. Évidemment, c’est lourd. Mais ça fait du bien. Depuis le reboot de Batman par Christopher Nolan, Hollywood cherche à tout prix des super-héros sombres et modernes. Mais soyons réaliste, n’est pas Christopher Nolan qui veut. La force de Thor est de n’avoir aucune prétention. C’est un film popcorn, avec de l’action, des blagues et des jolies filles. Au delà de ça, le film  possède de vraies qualités. Une mise en scène plus que correcte, des acteurs qui  ne se prennent pas au sérieux et surtout un vrai méchant : Loki, le frère de Thor un brin jaloux et manipulateur, qui rêve de monter sur le trône à la place de son vieux père. Interprété par Tom Hiddleston (présent cette année dans Minuit à Paris et dans le prochain Steven Spielberg, Cheval de Guerre), il éclabousse le film.  C’est un méchant aux actions imprévisibles et dévastatrices, mais toujours cohérentes, le meilleur type de méchant, en somme.

Finalement, Thor n’est pas un grand film, ce n’est même pas un très bon film de super-héros, mais c’est assez bien ficelé pour donner envie de revoir tout ce petit monde dans The Avengers, le film qui réunira, en avril prochain, le plus grand nombre de super-héros au mètre carré.

Contrairement à notre ami viking, X-Men : le commencement m’a intéressé dès le début, malgré quelques appréhensions. Le marketing était assez moyen et les deux derniers films de la franchise étaient franchement mauvais, mais X-Men a toujours eu ce petit truc en plus : un propos. Caché derrière les pouvoirs débiles de ses héros, ce dernier est plus sérieux que dans la plupart des comics. Fascinante métaphore de la lutte pour les droits civiques, X-Men possède une vraie problématique : que doit-on faire pour être accepté, dans une société qui a peur de nous?  Autres avantages de taille pour la saga, les X-Men comptent dans leur rang deux personnages fascinants. Xavier, futur Professeur X et Erik, futur Magneto. L’un est intelligent et idéaliste, l’autre est complexe et cynique. Aucun des deux n’est une caricature. Le gentil n’est pas niais, le méchant n’est pas un psychopathe et les différentes voies qu’ils empruntent sont toutes compréhensibles. Dans X-Men : le commencement, l’amitié entre Erik et Xavier est racontée, de ses origines jusqu’à sa triste fin. Avoir choisi James McAvoy et Michael Fassbender (nouvel idéal féminin de la moitié de la planète, dont moi-même) pour interpréter ces deux personnages mythiques est la vraie réussite du film, tant leur alchimie est évidente. Le reste du casting  est assez bon, Kevin Bacon, Nicholas Hoult et Jennifer Lawrence, en tête. En revanche, je n’évoquerai pas January Jones, mauvaise comme les pieds, respect pour Mad Men oblige.  Le film possède aussi un petit côté désuet assez marrant et tout à fait assumé.

Résultat : X-Men : le commencement est un des meilleurs films de super-héros qu’il m’a été donné de voir, un savant mélange entre le fun de Spiderman et la noirceur de The Dark Knight.

6

En bonus, la bande annonce super ridicule de Green Lantern. Ça sent bon le navet, comme on dit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s