Coupe Davis : Djokovic nous oblige à patienter

Hier, la France s’est inclinée en finale de la Coupe Davis face à une équipe de Serbie emmenée par un excellent Novak Djokovic. Cette défaite ne remet pourtant pas en cause le superbe parcours des français.

« On doit accepter la défaite face à une équipe qui a été bien au-dessus de nous » a constaté avec sagesse Guy Forget, le capitaine de l’équipe de France. Pour la première fois depuis un bon moment l’équipe de France a perdu mais peut être fière. De belles victoires et un superbe état d’esprit, voilà ce qui caractérise cette sélection. Il y a un an et demi de ça la France perdait au premier tour de la compétition face à la République tchèque. Hier, elle était en finale. Alors si la défaite est dure à accepter, tout n’est pas à jeter. Des joueurs se sont réveillés, en particulier Gaël Monfils, le groupe s’est soudé et le niveau de jeu s’est très nettement amélioré avec des victoires probantes pour toute l’équipe. Évidemment, après cette défaite des questions vont être posées : Pourquoi Llodra a-t-il joué le simple après avoir été très moyen en double? Guy Forget doit-il laisser sa place après dix ans de capitanat et une seule coupe remportée? Des questions inutiles, en réalité. Car ce qu’il faut retenir c’est que les Bleus n’ont pas perdu en jouant petit bras. Ils ont perdu face à plus fort qu’eux.

Mené 2 à 1 après sa défaite dans le double de samedi, l’équipe serbe a su se remotiver pour imposer son jeu dans les deux simples dimanche. Victor Troiki a apporté le dernier point grâce à un match incroyable contre Llodra, mais cette victoire de l’équipe de Serbie, c’est avant tout celle de Novak Djokovic. En début d’année, il a affirmé qu’il souhaitait remporter cette Coupe Davis autant qu’un nouveau tournoi du Grand Chelem. Pour ce faire il s’est battu, a participé à tous les matchs, a rangé son petit côté hypocondriaque au placard et a fait le boulot. Ce weekend, il y avait de bons joueurs mais un seul vrai champion. Face à la pression l’idole serbe n’a pas flanché. Impérial lors de ces deux simples et en particulier face à Gaël Monfils, il a rappelé a tout le monde qu’il était le seul participant à avoir un tournoi du Grand Chelem à son actif. Il était d’avance intouchable et cela s’est confirmé. Alors que tout un pays l’attendait au tournant, il n’a jamais craqué, et est resté concentré sur son exercice. Au moment le plus important de la saison, il a joué son meilleur tennis. Voilà la marque des grands champions. Être présent à l’instant T. Malheureusement, ce type de joueur n’est pas présent dans le groupe France. En tout cas, pas encore.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s