Trois conseils pour la saison théâtrale 2010-2011

Bienvenue en automne ! Pour cette rentrée théâtrale je commencerai par vous donner trois conseils.




Tête Rondes et têtes pointues de Brecht, au Théâtre Gérard Philipe, Centre dramatique national de Saint-Denis. Mise en scène : Christophe Rauck, du 10 janvier au 6 février 2011


Du Brecht pour bien commencer ses achats de billets, même s’il faudra patienter jusqu’en janvier pour pouvoir le voir. Cette pièce est particulièrement intéressante car elle s’inscrit dans la même veine que Gran’Peur et Misère du IIIe Reich. Éminemment politique, Têtes rondes et Têtes pointues est aussi très poétique car Brecht n’oublie pas la dimension burlesque de son histoire et joue de nos rires pour nous faire mieux réfléchir. Christophe Rauck revient de Bordeaux avec ce spectacle où ses choix ont été bien accueillis notamment le jeu des acteurs qui utilise les masques et celui d’une nouvelle partition musicale. A voir sans hésiter !


Le Théâtre de la Bastille : Dom Juan de Molière mis en scène par Marc Sussi, Racine et Molière mis en scène par Gwenaël Morin, et Baal de Brecht par François Orsoni (du 17 septembre au 22 décembre 2010)


En deuxième conseil j’ai envie de vous proposer tout simplement un théâtre : celui de la Bastille. Sa programmation est très intéressante jusqu’en décembre, vous pouvez y faire votre marché. Les spectacles qui reprennent les pièces de Brecht sont incontournables, bien sûr, grâce à un auteur que je ne présente plus. J’attire cependant plus particulièrement votre attention sur Gwenaël Morin qui est un artiste très intéressant. Il monte cette année deux créations à partir de Tartuffe de Molière et de Bérénice de Racine mais son activité dépasse ces représentations à l’allure très classique. Il est à l’origine des ateliers d’Aubervilliers, théâtre permanent et gratuit, véritable laboratoire où, affranchi du système de l’industrie théâtrale, il crée librement ses spectacles avec des acteurs amateurs, le public, des bouts de cartons et du scotch. Ce que vous allez voir à la Bastille à été crée et joué tout l’été dans ces ateliers en brandissant la volonté de travailler le théâtre au corps, et d’enlacer le réel brut.


Bartabas et Ko Murobushi : le Centaure et l’animal – Théâtre national de Chaillot du 7 au 23 décembre 2010


Et enfin un spectacle qui marie deux projets forts. D’une part ,celui d’un homme qui fait danser les chevaux et nous fascine dans sa façon de transfigurer l’animal par l’art. Son projet est porté par une force poétique : il veut retrouver «le verbe à cheval» dans la résonance de la respiration de l’animal sur scène. De l’autre un maître japonais du Butô, danse contemporaine de l’île au soleil levant, « danse des ténèbres » littéralement, qui va marier sa profondeur à l’élégance et à la force de l’homme-centaure.

Mesdames et messieurs, le spectacle va bientôt commencer, je vous demande de bien vouloir éteindre vos téléphones portables et je vous souhaite bien du plaisir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s