Intuition, intention et anticonformisme : soyez originaux mais soyez le bien !

.

Cloisters, Study 1, Mont St. Michel, France, 2000 © Michael Kenna

Cloisters, Study 1, Mont St. Michel, France, 2000 © Michael Kenna

.

.          .La photographie en général et plus précisément l’art de la composition comportent un certain nombre de normes, ce qui peut d’ailleurs être vu en bien ou en mal. Même si certaines règles ont un effet connu sur le spectateur, il serait stupide de devoir les appliquer constamment à la lettre. Ce qui passe avant tout lors d’une composition, c’est l’intention. Même s’il n’est pas toujours nécessaire d’avoir un but précis, il est préférable d’être conscient de ses motivations avant de se lancer dans la réalisation d’une image. A l’inverse de la peinture, un cliché peut être pris sans aucune considération de style, l’appareil photographique pouvant produire une image par lui-même. Ne pas s’en remettre uniquement à son intuition, composer et insuffler du caractère à son image, tel est le défi et le plaisir du photographe. Mais beaucoup semblent l’oublier..

.     .Une des questions indispensables en ce qui concerne l’intention recherchée est celle de savoir à quel point l’on souhaite se conformer aux attentes du public. Certaines techniques de composition peuvent mener à coup sûr à des résultats satisfaisants ( respect des proportions dans l’image, de la combinaison des couleurs etc.. ). Mais ces compositions « efficaces » ne sont pas adaptées à toutes les situations. On pourra par exemple leur reprocher leur manque de caractère. C’est à ce moment précis que l’intention entre en jeu.

En voulant représenter quelque chose de la manière la plus claire possible, appliquer certaines règles se révèlera indispensable. Dans le cas d’un paysage, un point de vue classique sûrement maintes fois utilisé ainsi qu’une lumière efficace comme le soleil au petit matin s’imposent d’eux mêmes. Cela fera de ce cliché une image fortement commerciale, qui pourra facilement être confondue avec d’autres photos. En cela, on peut avoir envie d’éviter un tel cliché. Se détourner des règles du style pourra surprendre le spectateur, mais la question de savoir jusqu’où aller sans craindre le ridicule se pose alors.

C’est ici que les choses se compliquent pour le photographe. S’éloigner d’une image classique implique de s’éloigner des méthodes les plus sûres, et donc de prendre le risque de ne pas plaire au spectateur. Mais alors, jusqu’où aller dans son expérimentation et surtout pourquoi ? A vous de voire, mais il faudra une bonne raison pour justifier un choix de composition inhabituel ( excentrer le sujet pour donner un exemple simple ) sous peine d’obtenir un cliché bancal voir ridicule. Et c’est là que réside le problème avec de nombreux photographes en herbe : même si les prétextes ne manque pas pour un tel choix, la simple volonté de vouloir se démarquer ne constitue malheureusement pas une raison valable (dommage..!). Il est facile de prôner l’original en prétextant que tout ce qui est conventionnel est banal et dénué d’imagination. Mais n’oublions pas que la recherche obsessionnelle d’originalité est le premier pas vers le conformisme. Même si la photographie tend à encourager cette voie, sans raisons valables et sans compétences, la démarche restera vaine.

.          .Que cela ne décourage personne, au contraire. Chercher à se démarquer en photographie est très important, peut être même plus que dans d’autres arts à la vue du nombre incalculable de clichés auxquels nous sommes exposés, ainsi qu’à la nature du processus d’enregistrement. Il est vrai que la plupart des photographes ne tireront aucune satisfaction en reproduisant un cliché déjà maintes fois capturé, et qu’on ne distinguera pas des autres. A l’inverse de la peinture, ils n’ont aucun effet sur le rendu des formes et des détails, dû à l’impartialité de l’appareil photographique. Cela encourage la recherche d’originalité, et la composition reste le moyen le plus simple d’exprimer sa créativité..

Mais par pitié amis photographes, lors de votre prochaine sortie, pensez à ne pas vous reposer uniquement sur votre intuition ! Même si certains se contentent d’un  cliché  réussi par-ci par-là, il est tellement plus agréable et gratifiant de réaliser une composition réfléchie. Celle-ci renforcera votre sujet et le rendra plus clair tout en captant d’avantage l’attention du spectateur. Ce dernier sera intrigué par une image qui ne se livre pas instantanément à lui, et sera forcé de la « lire » point par point, ligne par ligne, avant de pouvoir pleinement la contempler et en saisir toute sa profondeur, pour son plus grand plaisir, et pour le vôtre.

.

.

Inspiré par « L’art de la composition et l’oeil du photographe » de Michael Freeman, ouvrage que je conseille vivement à tous ceux voulant comprendre un peu mieux la photo et les arts graphiques en général.

One thought on “Intuition, intention et anticonformisme : soyez originaux mais soyez le bien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s