« Le vivier ardent »: édition n°1

Moustache vous propose tous les mois une sélection totalement arbitraire et non consensuelle de la nouvelle scène indé française. Ces coups de cœur représentent des dizaines d’heures à écumer des bars parisiens à la promiscuité nauséabonde, des pertes de faculté auditive et des problèmes de foie conséquents, de sanglantes bagarres entre rockologues enivrés au fin fond de la nuit pour défendre l’honneur de groupes au talent parfois douteux… Ce mois-ci: « The Agency », « Lucky Lindy », « The Bikinians ».


The Agency

The Agency, c’est l’expérience d’un patchwork musicale et identitaire étonnant. Un synthé organique complètement déluré déverse des mélodies naïves et ubuesques, évoquant notamment le groupe culte des années 80, Felt, ombre torturée des Smiths. De son côté, le chanteur-guitariste, voix nasillarde, joue le play-boy de seconde zone alors que le bassiste, raide et engoncé dans une chemise à carreaux style Ray LaMontagne, a l’air tout droit sorti du clip de « Buddy Holly » des Weezers. Ca groove, ça scintille, les voix s’entremêlent, mi-joie, mi-tristesse: un très bon moment de dream-pop évanescent entre Mojave 3 et The Shins. Cosmique et surfant, le concert donne l’impression d’assister au spectacle d’une famille en pleine communion, mieux encore, un sentiment reste bien après le spectacle : l’injonction faite au spectateur de s’éloigner de la norme sociale qu’on s’inflige au profit d’une fantaisie vivifiante . A écouter : Significant, Red Snake, Another Shade.

http://www.thesixtyone.com/Theagency/song/Significant/fv2f6a5j5mG/#/Theagency/songs/new/

Lucky Lindy

Une bande d’aviateurs décide de revisiter les chemins de traverse du folk-rock. Lunettes, foulards, trench-coat, harmonica poussiéreux, guitares acoustiques tonitruantes, violon incontrôlable, tintements de clochettes rêveuses : le cocktail, après un temps d’adaptation, a sérieusement bon goût. Le violon fou rappelle le Desire de Bod Dylan, le tourbillon des voix marque une certaine affiliation avec Beirut ou Calexico quand l’esprit de messe folk sinueuse rappelle à l’évidence Devendra Banhart. Doté d’un coefficient de sympathie fort, voilà un groupe qui oublie de se prendre au sérieux pour tenter de nous faire simplement plaisir. Mention spéciale enfin au violoniste, électron libre et fantasque prenant d’assaut la grosse caisse du batteur en plein milieu d’une chanson, s’il rate les temps, le geste est fort. A écouter : Get Better, Far from Home, Get out of the Shadow.

http://www.myspace.com/luckylindyband

The Bikinians

Vain dieu que ça bouge bien! Certainement le groupe le plus mâture des trois, The Bikinians c’est le souffle épique de la Belgique, entre Ghinzu et The Strokes, ce précieux dosage entre fougue et mélancolie qui fait souvent la marque de fabrique du rock belge. Basse parfaitement en place, voix langoureuse et dynamique, riffs de gratte échevelés et mélodiques à souhait, une musique libre et festive qui dessine avec aisance une esthique rock à la fois classique et fraîche. L’expérience scénique est jouissive, la frontière séparant le public et le groupe s’amenuisant peu à peu jusqu’à permettre l’immersion du chanteur totémique, micro en main, dans la fosse abrasive et nerveuse. On danse avec fièvre, on expulse ses toxines mentales, on oublie tout le reste. Un moment de rock déjanté dans la pure tradition comme savent encore le faire  avec classe nos amis les belges. A écouter : How, Limousine crash (frère de sang des Arctic Kikies), Roller Coaster.

http://www.myspace.com/bikinians

One thought on “« Le vivier ardent »: édition n°1

  1. Ping : Session acoustique #1 : Lucky Lindy | Moustache

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s